By continuing browsing this website, you accept the use of cookies in an analysis and optimization purposes.
For more information see the Privacy Policy.      [Hide this message]

September 1, 2006 - Géorex va réaliser des acquisitions pour profiter du boom pétrolier


Paris, France, September 1, 2006 (Journal des Finances, N° 6196, p.12) ... Créée en 1969 par deux géologues, cette société offre une assistance technique aux compagnies pétrolières. Ses spécialistes (ingénieurs, géologues, géophysiciens) peuvent intervenir à tous les stades d'un forage pétrolier, sur terre ou en mer, afin de l'optimiser. Ils interprètent également, pour le compte des clients, la qualité des données sismiques acquises par les sociétés de géophysique. Les perspectives sont particulièrement encourageantes. L'activité a atteint 5 millions d'euros au cours du premier semestre, en croissance de 10,6 %, et le résultat net a progressé de 32 %, à 0,317 million d'euros, soit une marge de 6,3 %, en progression significative de 1 point. Les compagnies pétrolières, fortes de leur trésorerie pléthorique, mais aussi contraintes par la nécessité d'accroître leur production et leurs réserves, accentuent leurs investissements sur tous les fronts. Pour ne pas rater le train en marche, la société envisage une extension de ses sites en Afrique et en Europe, avec notamment la création d'une filiale en Norvège. Un élargissement du périmètre d'activité qui passe par une ou plusieurs acquisitions. Une assemblée générale extraordinaire sera réunie le 14 septembre, dans le but d'autoriser la société à réaliser une augmentation de capital réservée dans la limite de 20 % du capital social, soit un montant d'environ 1,5 million d'euros au maximum. Cette opération va donner lieu à un élargissement de l'actionnariat en faveur d'investisseurs norvégiens. La structure bilantielle est saine, puisque, au 31 décembre 2005, la trésorerie nette s'élevait à 1,3 million d'euros, pour des fonds propres de 2,8 millions. Sur la base du périmètre actuel, d'un chiffre d'affaires de plus de 10 millions d'euros et d'une marge nette de 6,5 % (elle s'échelonne historiquement entre 5 et 7 %), le résultat net 2006 pourrait alors avoisiner 0,65 million. Une prévision que le cours de Bourse ne capitalise que 12 fois.

 

par CHORERE AINEJIAN et HERRICK DU HALGOUET


Download